Publi-News

Switch to desktop Register Login


Chaînes de blocs : Bank of England teste avec succès le protocole Ripple

  • mercredi 19 juillet 2017 11:18
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police


Chaînes de blocs : Bank of England teste avec succès le protocole Ripple Pixabay

La Banque d’Angleterre continue d’explorer l’univers des chaînes de blocs. Elle a réussi un test du programme « Interledger » développé par la start-up californienne Ripple, spécialiste de cette technologie. Le test a synchronisé un paiement entre les systèmes de deux banques centrales. Il n’a pas mis en œuvre de sommes réelles ni impliqué les systèmes vitaux de Bank of England. Mais il a prouvé qu’une transaction impliquant deux banques centrales pouvait être traitée par le programme. Le réseau Ripple a été lancé en 2012. Reposant sur les registres distribués, il a déjà été intégré par plusieurs dizaines de banques dans le monde. Traitant n’importe quelle valeur (monnaie fiduciaire, crypto-devise, miles…), il a pour but de garantir des transactions mondiales sécurisées et en temps réel, à un coût moindre. Daniel Aranda, directeur Europe de Ripple, explique au quotidien Financial Times, le 11 juillet 2017 : « Il s’agit plutôt de connectivité entre systèmes de banques centrales, que d’un remplacement par la chaîne de blocs. Cela permet à l’argent de circuler entre les pays quasi-instantanément et sans risque ». Bank of England a évalué si Ripple pouvait traiter un paiement de plusieurs millions de livres, passant de son propre système Real-Time Gross Settlement (RTGS) au système d’une autre banque centrale. De plus, souligne M. Aranda : « Nous avons aussi démontré qu’un paiement transfrontière, qui n’avait pas reçu de validation du côté du bénéficiaire, ne pouvait pas être honoré ».

Connectez-vous pour commenter

Copyright Publi-News

Top Desktop version