Publi-News

Switch to desktop Register Login


Carte Mir : l’Eurasian Economic Union en ligne de mire

  • mercredi 19 juillet 2017 11:21
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police


Elvira Nabiullina, gouverneur de la Banque Centrale de Russie Elvira Nabiullina, gouverneur de la Banque Centrale de Russie CC

La Russie travaille à étendre l’acceptation de ses cartes de paiement Mir, déjà traitées en Europe.

Son objectif, à court terme, est qu’elles soient reconnues au sein de l’Eurasian Economic Union (EAEU) dans les prochaines années. Cette annonce a été faite par Elvira Nabiullina, gouverneur de la Banque Centrale de Russie, citée par l’agence Tass. Elle déclare : « Notre stratégie pour les prochaines années est d’élargir l’acceptation internationale directe des cartes Mir, et tout d’abord au sein de l’EAEU ». En mai 2017, 356 banques, soit 58 % de l’ensemble des établissements de crédit russes, avaient adopté Mir. Ce système de paiement a été créé par le pays afin de s’affranchir de ses homologues internationaux. A la suite de son intervention militaire en l’Ukraine, la Russie avait souffert de mesures bloquant certaines de ses cartes de crédit MasterCard et Visa, au printemps 2014. A ce jour, 10,6 millions de cartes Mir ont été émises, dont plus de deux millions au cours des six dernières semaines. Leur nombre devrait atteindre 20 millions d’ici la fin de l’année 2017.

Connectez-vous pour commenter

Copyright Publi-News

Top Desktop version