Publi-News

Switch to desktop Register Login


Tanguy Touffut, Axa Global Parametrics : « Le marché de l'assurance paramétrique est porteur et ouvre le champs des possibles »

  • dimanche 16 avril 2017 00:27
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police


Tanguy Touffut, directeur général d'AXA Global Parametrics Tanguy Touffut, directeur général d'AXA Global Parametrics © DR

Le 9 mars 2017, Axa annonce la création de sa nouvelle entité dédiée à l'assurance paramétrique : Axa Global Parametrics. Entretien avec Tanguy Touffut, directeur général de la structure.

Avant de rentrer plus spécifiquement dans le vif du sujet qu'est la création d'Axa Global Parametrics, pourriez-vous nous rappeler en quoi consiste l'assurance paramétrique ?
La notion d'assurance paramétrique est finalement bien plus simple que sa dénomination pourrait le laisser présager. Elle s'appuie sur des paramètres tels que la vitesse du vent, les radiations solaires, la température, la pluviométrie, la hauteur des vagues, ou encore les indices de végétation, éléments plus complexes qui prennent en compte la production de matières végétales capturée via satellite par le biais de plusieurs technologies existantes. Ils nous permettent de comprendre partout dans le monde la situation précise d'un champ en particulier... Tous ces paramètres, qui sont en fait bien plus nombreux que ceux que je viens de vous citer, sont corrélés aux pertes de nos clients, qu'il s’agisse d’États, de gouvernements, de grandes entreprises, de PME ou de particuliers. Un des grands avantages de l'assurance paramétrique est que, comme nous utilisons de données externes, nous pouvons indemniser très rapidement nos assurés. Une fois que l'information est disponible, nous pouvons immédiatement déclencher le paiement. C’est une question de jours, de minutes voire de secondes si tout se déroule au mieux et que l'on peut s'appuyer sur des technologies performantes de type blockchain. Au contraire de certains produits d'assurance qui nécessitent parfois une attente de plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Autre avantage : la transparence. Nous savons en amont comment se déroule le déclenchement d'un paiement. A partir du moment où le seuil fixé est atteint, l'indemnisation se débloque quasi automatiquement. Il subsiste ensuite des questions réglementaires, comme par exemple en France où il faut que l'assuré indique qu'il souhaite bien être payé. On ne peut pas forcer le paiement. Il existe en effet dans certains pays des législations spécifiques qui empêchent le paiement automatique, bien qu'il soit tout de même facilité dans la plupart des pays.

Compte-tenu de la spécificité des cas et des paramètres, les produits d'assurance paramétrique dérogent, nous l'imaginons, à la standardisation ?
Cela dépend des cibles. Effectivement, pour le segment de clientèle États et corporates, la grande majorité de nos produits d'assurance paramétrique sont conçus sur-mesure avec nos clients. Par contre, pour les PME et les particuliers, qui connaissent des situations souvent très proches, nous avons recours à des offres standardisées. Les modes opératoires et les canaux de distribution changent également en fonction des publics. Nous sommes en direct ou via des institutions internationales pour les gouvernements, tandis que les courtiers interviennent plus pour les corporates. Pour les particuliers et les PME, cela passe davantage par des agents ou par le digital. Il est à noter que nos assurés se révèlent gagnants sur les primes qu'ils doivent assumer, en raison de l'absence des coûts de gestion de sinistre. Des frais de certification des données relatifs aux paramètres extérieurs peuvent rentrer en ligne de compte, mais ils restent relativement microscopiques dans l'équation économique. Nous pouvons ainsi proposer des produits généralement moins chers que les offres traditionnelles, avec une économie comprise entre 4 et 8 points sur les coûts de gestion de sinistre. Les prix sont plus secs qu'avec les approches classiques.
 

Axa était déjà positionné depuis 2014 sur le segment de l'assurance paramétrique, pourquoi avoir finalement décidé de créer une structure dédiée ? Anticipez-vous le créneau suffisamment porteur ?

Nous pensons, en effet, que le marché de l'assurance paramétrique est porteur et ouvre le champ des possibles. Les assureurs ont longtemps cherché à comprendre comment ils pouvaient vendre des micro-polices aux tarifs très faibles tout en gardant des coûts de gestion, en pourcentages, également faibles. Il a fallu beaucoup travailler sur la partie digitale et technologique pour y parvenir. L'assurance paramétrique est justement un moyen d’aborder ce marché des assurances de poche où vous allez potentiellement couvrir quelque chose qui, en termes de primes, ne va pas excéder quelques euros. Par ailleurs, cela permet d'améliorer les produits existants. Nous parvenons à transformer des offres traditionnelles en offres paramétriques, et dans ce cas-là nous baissons les tarifs et optimisons l'expérience client puisque nous pouvons indemniser plus rapidement. De ce point de vue, nous croyons à un avenir prometteur pour l'assurance paramétrique.


Quelles sont aujourd'hui les régions du monde qui sont le plus consommatrices d'assurance paramétrique ?
Elles diffèrent en fonction des secteurs, puisque nous pouvons autant œuvrer dans l'énergie - renouvelable et traditionnelle - que dans l'agriculture, l'entertainment (tourisme, parcs d'attractions...), la construction... Ainsi, selon les secteurs, nous retrouvons  des produits différents. En Asie, et notamment en Chine, nous sommes davantage sur l'énergie renouvelable, ce pays étant à l’origine de deux tiers des investissements mondiaux en la matière. Dans l'agriculture, l'Afrique se positionne plus sur des solutions paramétriques que traditionnelles. Le continent commence à peser dans notre chiffre d'affaires. Ensuite, l'Amérique du Nord et l'Europe sont toujours de gros marchés dans des activités – comme le textile par exemple - qui peuvent subir une perte de chiffre d'affaires en raison de conditions météorologiques. L'Amérique Latine croît également mais, clairement, le potentiel par rapport à l'Asie est bien inférieur. Nous sommes également actifs en Australie. Nous continuons à nous étendre géographiquement avec de nouvelles ouvertures régulières. De manière générale, nous couvrons tous les secteurs et tous les segments de publics, avec toutefois une volonté de nous développer avec Axa Global Parametrics sur la cible des particuliers et des PME.

 

Connectez-vous pour commenter

Copyright Publi-News

Top Desktop version