Publi-News

Switch to desktop Register Login


La question de l’origine du malware Olympic Destroyer reste ouverte selon Kaspersky

  • vendredi 9 mars 2018 13:48
  • Taille de police Réduire la taille de la police Réduire la taille de la police Augmenter la taille de police Augmenter la taille de police


Vitaly Kamluk, Kaspersky Lab Vitaly Kamluk, Kaspersky Lab

L’équipe GReAT (Global Research & Analysis Team, Vitaly Kamluk, photo) de Kaspersky Lab publie les résultats de ses recherches sur les attaques du malware Olympic Destroyer. ils apportent les preuves techniques d’un « false flag » très élaboré placé à l’intérieur du ver par son créateur afin de masquer la véritable origine de la menace.



Cet article est extrait de la lettre professionnelle Sécurité informatique
Pour le lire en intégralité, vous devez recharger votre porte-monnaie électronique ou être abonné à la lettre professionnelle correspondante.

Identifiez-vous

Créez votre compte

(minimum 6 charactères)
Connectez-vous pour commenter

Copyright Publi-News

Top Desktop version